VIDEO – Sophie Davant raconte comment elle a failli louper sa carrière

Dans Salut les Terriens, la présentatrice a révélé une anecdote au temps remontant à l’époque où elle travaillait chez Télématin, qui aurait pu lui coûter sa place.

Sophie Davant a évoqué ses débuts à la télévision, sur C8, samedi. Au cours de l’émission Salut les terriens, elle a assumé une gaffe avec le sourire, face aux archives exhumées par Thierry Ardisson. Ce dernier a en effet projeté une vidéo remontant à l’époque où la journaliste débutait à la présentation de la météo dans Télématin.

Nous sommes en 1989 et la bordelaise débute alors en tant que présentatrice météo dans Télé Matin, animé par un Roger Zabel plutôt farceur comme elle le racontera à Thierry Ardisson. “Roger [Zabel], pour mettre les gens dans l’ambiance, raconte l’histoire des Ussards et des Hulants au maquillage”. Il s’agit en réalité d’une histoire de soldats qui se détestent de père en fils. L’un aborde l’autre en lui disant : « en tant qu’hussard j’aimerai faire un deal avec toi mais on dira que je t’ai pas vu… Ce à quoi l’autre répond : en tant qu’hulant je ne t’ai pas vu non plus », raconte t-elle sur un ton amusé. Reprenant la blague à son compte, Sophie Davant, quelque peu zélée, ose alors face aux caméras, au moment de préciser les variations climatiques : »Eh bien en tant qu’Hulant, il ne fera pas beau aujourd’hui”.

Une blague potache destinée à Roger Zabel qui a pourtant créé un gros moment de malaise au sein de la rédaction. “Il m’emmerdait tous les matins, il était taquin donc je m’étais dit ‘Aujourd’hui, je vais lui répondre du tac au tac !’ Et là, je le vois, il se marre pas du tout, je le vois blême, écrasé dans son fauteuil…« , se souvient-elle.

Click Here: All Blacks Rugby Jersey

Cette »erreur de jeunesse ” a également été évoquée dans l’émission Le Tube, en 2014, présentée par Daphné Bürki. La journaliste pétillante qui a longtemps présenté Toute une histoire et jusqu’en juin dernier avait alors expliqué que, couverte de honte à ce moment-là, elle avait fait profil bas pendant plusieurs jours. Néanmoins, Elie Vanier, l’ancien directeur de la rédaction n’avait pas pu la licencier car lui-même avait ri à la blague. Une preuve qu’elle parvient toujours à mettre son public à l’aise, après une si longue carrière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *