Soudan : le règne d’Omar el-Béchir menacé

Un parfum de révolution flotte sur Khartoum. Depuis quatre jours, l’artère principale de la capitale soudanaise est envahie par une marée humaine. Les manifestants font le siège du QG de l’armée, qui est la résidence du président d’Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 30 ans.Le président du Soudan lâché par l’armée ?Depuis décembre, Khartoum est le théâtre d’un vaste mouvement de protestation contre l’augmentation vertigineuse du prix du pain. Mais le mécontentement a pris un tour politique. Les manifestants veulent désormais un changement de régime et le départ d’Omar el-Béchir.Mardi 9 avril, la situation a semblé basculer. L’armée a ouvert le feu, mais les tirs de sommations auraient été destinés à protéger les manifestants de la police anti-émeute. Dans les rues de la ville, des scènes de fraternisation entre militaires et contestataires ont eu lieu. Ce soir, l’opposition soudanaise a appelé l’armée à engager avec elle un dialogue direct pour assurer une transition démocratique. L’armée a indiqué qu’elle ne laisserait pas tomber le pays dans le chaos.Le JT

  • Grand Soir 3 du mardi 9 avril 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    ADP : l’opposition réunie dans un référendum contre la privatisation

  • 2

    Impôts : top départ pour la déclaration de revenus

  • 3

    Impôt sur le revenu : le réduire, le réformer ?

  • 4

    Eurozapping : un divorce nouvelle génération au Royaume-Uni ; une jihadiste jugée en Allemagne

  • 5

    La psychiatrie en France est malade

  • 6

    Prise en charge des personnes âgées : les robots arrivent

  • 7

    “On va tous changer de métier plusieurs fois dans notre vie”

  • 8

    “Le Vent de la liberté” : une véridique et incroyable évasion de la RDA en RFA

Click Here: Fjallraven Kanken Art Spring Landscape Backpacks

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *