Salma Hayek, le selfie de la discorde

Salma Hayek est-elle une rebelle ? En conférence de presse à Cannes, l’actrice a pris un selfie, défiant les directive des organisateurs du festival, qui avaient interdit ces pratiques. Elle donne sa version des faits.

On le savait depuis quelques temps, les selfies étaient interdits pour cette 68e édition du festival de Cannes, n’en déplaise à Kim Kardashian et autres Nabilla. Mais il semblerait que Salma Hayek n’ait pas eu vent de cette règle. En conférence de presse jeudi dernier pour défendre Tale of Tales de Matteo Garrone, où elle partage l’affiche avec Vincent Cassel, la plus glamour des supportrice du stade Rennais s’est laissée prendre au jeu. Résultat, une photo rigolote de la belle libano-mexicaine avec les journalistes présents (bien évidemment nous étions là et on aperçoit sur ce cliché notre chère Camille Choteau, journaliste à Gala dépêchée pour participer au Gala Croisette).

Les médias se sont saisis de cette affaire, n’hésitant pas à affirmer que Salma Hayek se rebellait contre les organisateurs du festival. Mais il n’en est rien. L’actrice ne savait tout simplement pas que les auto-portaits 2.0 étaient bannis de la Croisette. Elle s’en est expliquée au Hollywood Reporter. “Je suis une novice d’Instagram, enfin, je suis novice concernant la technologie en général. Je n’ai pas beaucoup de selfies et honnêtement je ne suis pas très douée. Je suis vraiment mauvaise.”

L’histoire est simple : “À la conférence de presse quand je partais, quelqu’un a réclamé ‘Un selfie !’ et j’ai dit ‘Ah ok, ok, prenons un selfie’. Mais je ne savais pas [que c’était interdit, ndlr]… Donc je m’excuse, je ne prendrais plus de selfie.” Faute avouée à moitié pardonnée, dira-t-on. Conciliante, Salma Hayek admet en comprendre les raisons. “Il y a un temps pour tout. [Cannes] est un lieu spécial et magique, et c’est important d’être présent.” Il semblerait qu’elle ne reprendra pas un selfie de sitôt.

Crédits photos : Thibault Camus/AP/SIPA

Click Here: Cheap QLD Maroons Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *