Brigitte Macron transgressive : À l’Elysée, elle fait ce qu’elle veut

Brigitte Macron ne se laisse pas mener par le bout du nez, y compris quand il est question de protocole. La première dame est très libre à l’Élysée, au point qu’on la dise “transgressive” – de quoi parfois donner des sueurs froides au ministère des Affaires étrangères.

Ce n’est pas une première dame comme les autres. “Elle est bien plus transgressive qu’Emmanuel“, murmure-t-on même de celle qui préfère le Courtepaille aux restaurants chics. Brigitte Macron, la rebelle de l’Élysée ? Pas loin. Femme du chef de l’État, oui, mais libre aussi – au point que le Quai d’Orsay en tremble parfois, tant elle peut faire fi du protocole. Le dialogue peine à démarrer avec une de ses homologues en visites ? Brigitte Macron part en balade pour lui faire découvrir l’Élysée, en prenant son interlocutrice par le bras. Plus fort : pas question de se laisser écraser par les tabous, comme elle l’aurait montré lors de la visite du roi Mohammed VI. Elle n’aurait pas hésité à parler homosexualité avec l’épouse du chef d’État marocain, la princesse Lalla Salma – un sujet pourtant proscrit par le ministère des Affaires étrangères.

Cette liberté d’expression est-elle à l’origine de sa si rare prise de parole officielle ? C’est possible. Brigitte Macron se tient loin des longs discours (sauf à venir soutenir son mari), ainsi que des réunions interminables. Elle préfère les rencontres en tête à tête, ou se réfugier derrière l’écrit (il lui arrive de prendre la plume pour préfacer des livres). Rebelle, Brigitte Macron, transgressive parfois, mais avec parcimonie – et, surtout, loin des caméras… à moins qu’il ne s’agisse de mode évidemment.

Click Here: juicy couture perfume

Crédits photos : Bestimage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *