Les nouvelles baskets Adidas by Stella McCartney ultra-féminine

Après avoir dévoilé sa dernière innovation en matière de course à pied, les chaussures Energy Boost, Adidas vient de lancer leur version plus féminine pour les moddeuses sportives : les Struthio Boost Adidas by Stella McCartney.

Struthio Boost d'Adidas by Stella McCartney.

Ces chaussures commercialisées en édition limitée sont dotées de la dernière technologie d’amortie développée par l’équipementier, appelée Boost, qui offre le meilleur rapport d’énergie à l’impulsion du marché, selon la marque aux trois bandes.Sa formule secrète réside dans sa semelle composée de milliers de petites billes en plastique compactées qui offrent à la fois amortie et rebond.La version Struthio de cette chaussure a aussi une grosse semelle, comparable à celle des Energy Boost, mais avec des lignes plus féminines et des coloris contrastés (rose, noir et blanc) “pour égayer ses joggings“ selon les termes d’Adidas et séduire les fashionistas.Selon le site internet de la marque, il faut compter 200 € pour faire l’acquisition de ces baskets.Plus d’infos sur

Adidas.Anne-Sophie SavenierSource : Relaxnews

Laetitia Casta, ambassadrice glamour pour Chanel Eyewear

Laetitia Casta est la nouvelle égérie Chanel. Le top français de 34 ans a été choisi par la griffe de luxe pour incarner sa ligne de lunettes printemps-été 2013. Dans une série de clichés en noir et blanc la griffe dévoile sa collection d’optiques et de solaires.

Laetitia Casta, nouvelle égérie Vogue Eyewear.

Après avoir délaissé les flashs des photographes pour jouer les actrices, Laetitia Casta revient à ses premières amours dans la campagne Chanel.

Comme Maïwenn Le Besco et Eva Evangelista avant elle, Laetitia incarne les lunettes Chanel.Elégante et captivante, cette série de clichés aux accents glamour, souligne une fois encore le charisme de Laetitia.

Lunettes et chapeau, une panoplie de femme fatale pour Laetitia Casta.Sur ces photos aux allures retro, la belle arbore une moue enfantine, un teint parfaitement lissé, des lèvres pulpeuses et un regard rehaussé d’une paire de lunettes de soleil raffinée et tendance.

A nouveau devant les objectifs,la célèbre mannequin prouve qu’elle est toujours au top !Après Maïwenn Le Besco et Eva Evangelista, Laetitia Casta illustre à son tour  avec la beauté qui la caractérise, les créations Chanel Eyewear.Anne-Sophie SavenierSource : Communiqué de presse ChanelClick Here: NRL Telstra Premiership

Auchan rappelle un jouet de marque Baby pour cause de risque d'ingestion

Le groupe de grande distribution Auchan a procédé lundi au rappel du jouet “Ma pyramide d’anneaux“ de marque Baby dont certains exemplaires présentent un risque d’ingestion par des enfants âgés de moins de trois ans.

Rappel du jouet “Ma pyramide d'anneaux“ de marque Baby dont certains exemplaires présentent un risque d'ingestion.

Les exemplaires concernés par ce rappel ont été commercialisés par Auchan entre août 2012 et avril 2013. Ils sont porteurs d’un EAN (code-barres) numéro 4897028121512 et appartiennent aux lots 120425 et 120603.“Certains exemplaires de ce produit présentent une faiblesse mécanique pouvant entraîner la libération de petits éléments pouvant être ingérés par des enfants de moins de trois ans“, a expliqué le distributeur dans un communiqué.Les acheteurs de ce jouet sont invités à le rapporter à leur magasin pour un remboursement. Les consommateurs peuvent également contacter le 0800 227 227 (appel gratuit depuis un poste fixe).AFP/Relaxnews

Le coronavirus a fait sa première victime à Lille

L’un des deux patients atteints du coronavirus en France est décédé ce mardi. Il était hospitalisé au CHRU de Lille.

Le premier patient décédé du coronavirus en France était hospitalisé au CHRU de Lille

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a confirmé ce mardi le décès du premier patient français atteint du

coronavirus(NCoV), au CHRU de Lille. Il s’agit de l’homme de 65 ans ayant effectué un voyage récent à Dubaï, dans la péninsule arabique. Il avait été hospitalisé le 23 avril dernier, d’abord à l’hôpital de Valenciennes, avant d’être transféré à Lille où le NCoV avait été détecté.Il s’agissait du premier cas avéré en France de coronavirus. Ce dernier appartient à une famille de virus pouvant provoquer de très graves symptômes, comme un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).Un second patient avait été contaminé alors qu’il partageait la chambre de l’homme décédé aujourd’hui, lors d’une hospitalisation à Valenciennes. Traité à présent à Lille, son état est toujours jugé sévère. Le pronostic vital est engagé.Violaine BadieSource : Ministère des Affaires sociales et de la SantéCrédit photo : Michel Spingler/AP/SIPA

Pesticides : les effets nocifs sur la santé humaine semblent se confirmer

Dans une expertise collective publiée par l’Inserm le 12 juin 2013, des spécialistes ont analysé les données depuis 1980 sur l’implication des pesticides dans plusieurs maladies chez des personnes exposées professionnellement à ces produits. Les résultats montrent une incidence accrue de maladies, en particulier cancéreuses, neurologiques mais aussi des troubles de la reproduction. Des effets sur le fœtus et l’enfant, même à faible dose, sont également évoqués.

En population générale, la principale voie d’exposition est la voie orale à travers l’alimentation.

Dans cette expertise, des données épidémiologiques, toxicologiques, cellulaires et moléculaires des études scientifiques internationales sur les 30 dernières années ont été considérées. Tous les

pesticides présents en milieu professionnel ont été inclus, indépendamment des définitions officielles.Une présence partout dans l’environnementLes insecticides, herbicides, fongicides et autres produits dits phytosanitaires sont nombreux (plus de 100 familles chimiques et 10 000 formulations commerciales) et massivement utilisés, surtout en milieu agricole mais aussi dans de nombreux autres secteurs (parcs et jardins, voierie, traitement du bois, santé humaine et vétérinaire, etc.). De ce fait, si les études réalisées se concentrent dans les milieux professionnels exposés, les pesticides sont en fait omniprésents : dans l’air, les eaux, le sol et les produits alimentaires. En milieu professionnel, précise l’étude de l’Inserm, la principale voie d’exposition est la peau (80 %) et dans certains milieux, la voie respiratoire. En population générale, la principale voie d’exposition est la voie orale à travers l’alimentation.Maladies liées ou supposées liées à l’exposition aux pesticidesSur ce sujet controversé, les études sont multiples et les résultats concordants pour certaines maladies, moins pour d’autres. L’expertise de l’Inserm s’est focalisée sur 8 localisations de cancer et 3 maladies neurodégénératives mais aussi sur la fertilité, la grossesse et le développement de l’enfant.En ce qui concerne les cancers, une augmentation du risque de

cancer de la prostate existe chez les agriculteurs, les travailleurs des usines de pesticides et en zone rurale (12 % à 28 %). Certains pesticides comme la chordécone  sont également pointées du doigt en population générale.

Par ailleurs, les pesticides organophosphorés comme le DDT sont liés à une augmentation du risque de

lymphome non hodgkingien (cancer des ganglions) et de myélome multiple (cancer du sang qui s’origine dans la moelle des os). Pour les leucémies, bien que les résultats soient moins concluants, le risque ne peut être écarté. Pour d’autres cancers, comme le

cancer du testicule ou

du cerveau, l’analyse des études est difficile, notamment en raison de leur incidence faible en population générale.S’agissant des maladies neurodégénératives, une augmentation du risque de développer une

maladie de Parkinson chez les personnes exposées aux pesticides est observée. Pour d’autres maladies comme la

maladie d’Alzheimer ou la

sclérose latérale amyotrophique, il n’y a pas assez d’études pour conclure. En revanche, un effet délétère sur les fonctions cognitives a été observé, notamment chez les personnes ayant des antécédents d’intoxication aiguë aux pesticides.Effets sur la grossesse, le développement de l’enfant et la fertilitéLes études suggèrent une augmentation de

fausses-couches chez les femmes enceintes ayant une exposition professionnelle aux pesticides, ainsi que de malformations congénitales chez leurs enfants. D’autres publications montrent également des altérations du développement de l’enfant, en particulier une atteinte de la motricité de l’acuité visuelle ou de la mémoire récente, mais aussi un risque accru de survenue de leucémie et des tumeurs cérébrales.En dehors des milieux professionnels exposés, des études pointent une augmentation de malformations congénitales chez les enfants de femmes vivant à proximité de zones agricoles.Enfin, bien que le lien entre des pesticides aujourd’hui interdits et des atteintes de la fertilité ait été établi, “le lien entre pesticide et infertilité chez la femme est mal connu et mérite d’être mieux étudié“, précise l’expertise de l’Inserm.Jesus CardenasSource :

Dossier de presse Inserm 12 juin 2013L’expertise est consultable en ligne :

Synthèse Inserm: “Expertise collective“

L'exercice physique pourrait modifier l'activité des gènes des cellules graisseuses

D’après une étude réalisée par un groupe de chercheurs suédois et publiée dans la revue en ligne PLOS Genetics, une activité sportive régulière pourrait modifier de façon favorable l’expression des gènes des cellules adipeuses.

L'exercice physique pourrait modifier l'activité des gènes des cellules graisseuses

Schématiquement, toutes les cellules de notre corps possèdent le même ADN, qui contient nos gènes. L’ADN n’est qu’un support de notre information génétique. La cellule va pouvoir réguler l’expression de ces gènes, c’est-à-dire lire l’ADN de différentes manières en exprimant ou non certains de ces gènes. Ce phénomène repose principalement sur la manière dont est enroulé l’ADN autour des histones et sur la présence de “groupements méthyle“ qui vont pouvoir interdire l’expression de certains gènes. L’ensemble de ce phénomène est connu sous le nom d’épigénétique. Ces modifications épigénétiques sont en partie guidées par l’environnement (alimentation, activité physique, mode de vie…).L’équipe du Pr Charlotte Ling de l’Université de Lund, à Malmö (Suède) a cherché à savoir s’il était possible d’influencer positivement, grâce à une activité sportive régulière, l’expression des gènes au niveau des cellules graisseuses, lesquelles jouent un rôle important dans l’

obésité et dans l’apparition de certaines pathologies comme le

diabète. Cette même équipe avait déjà mis en évidence l’influence de l’épigénétique sur les cellules musculaires. En se tournant vers les cellules adipeuses, les chercheurs entendent mettre en évidence une influence de l’activité physique sur l’activation des gènes de ces deux groupes de cellules impliquées dans des maladies métaboliques.Pour ce faire, les chercheurs ont recruté 23 hommes autour de 35 ans en bonne santé légèrement en surpoids, d’ordinaire peu actifs et qui avaient pour la plupart des antécédents familiaux de diabète. Ces volontaires ont été invités à pratiquer une activité physique régulière pendant six mois. “Ils étaient censés avoir trois sessions sportives par semaine, mais ils y sont allés en moyenne 1,8 fois“ précise Tina Rönn, chercheuse à l’Université de Lund.Après avoir réalisé une biopsie de graisse abdominale au début et à la fin de l’étude et mesuré le niveau d’expression des gènes dans ces cellules, les scientifiques sont arrivés au constat prometteur que l’exercice physique pouvait effectivement modifier l’activité des gènes du tissu adipeux de manière favorable. Leurs recherches ont permis d’identifier des changements épigénétiques sur plus de 7000 gènes. En se focalisant sur les gènes impliqués dans le diabète et l’obésité, les chercheurs ont identifié là-encore des changements. Une découverte qui pourrait expliquer en partie l’effet bénéfique de l’activité physique, la modification de l’expression des gènes au niveau des cellules adipeuses. Ces travaux ont également permis aux chercheurs d’observer “une réduction du rapport taille-hanches, une augmentation de la condition physique et une diminution de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque“, des facteurs notamment susceptibles d’entraîner une maladie cardiovasculaire.Ainsi, l’influence de l’activité physique sur l’épigénétique ne se limiterait pas aux cellules musculaires (ce qui avait déjà été mis en évidence par la même équipe), mais concernerait aussi les cellules adipeuses et donc l’ensemble des métabolismes de l’organisme. Ces analyses encourageantes confirment les effets bénéfiques d’une activité physique régulière sur la santé et ouvrent d’intéressantes pistes à creuser pour les chercheurs.Amandine GarciaSource :A Six Months Exercise Intervention Influences the Genome-wide DNA Methylation Pattern in Human Adipose Tissue“ , PLOS Genetics (

accessible en ligne)Click Here: cheap nrl jerseys

Heidi Klum signe une collection de rouge à lèvres pour Astor

La marque de cosmétiques renouvelle son partenariat avec le célèbre top model Heidi Klum, pour le lancement d’une collection de trois rouges à lèvres pour les fêtes de fin d’année.

Heidi Klum signe une collection de rouge à lèvres glamour pour Astor.

Directement inspirée par les combinaisons de rouges et de violets aperçues sur les défilés Automne-Hiver 2013-2014, la collection “Heidi on Fire“ comprends trois rouges à lèvres longue durée déclinés dans des teintes intenses.

Collection de rouges à Lèvres “Heidi on fire“ par Heidi Klum pour Astor.“Je me suis totalement investie dans la nouvelle collection ‘Heidi on Fire’ dédiée aux lèvres. La collection est inspirée des dernières tendances des podiums, des couleurs éclatantes et enflammées“, confie le mannequin germano-américain. “J’ai hâte de pouvoir porter ces nouveaux rouges à lèvres pour les fêtes“.Conseillère artistique d’Astor, Heidi Klum a imaginé trois nuances “Color Last VIP“ : prune vibrant, pourpre intense et rouge sombre.La collection “Heidi on Fire“ sera mise en vente dès novembre dans les instituts de beauté, les salons de coiffure et les ongleries agréés, au prix de 10,90€.Source : RelaxnewsClick Here: cheap all stars rugby jersey

Le train, un lieu de séduction comme les autres

Près d’un quart des Européens (23%) avoue s’être déjà fait ouvertement draguer à bord d’un train, selon un sondage Ifop pour Thalys, qui paraît à l’occasion de la Saint-Valentin.

Séduire ou se lier d'amitié, Néerlandais, Allemands et Français succombent aux charmes du train.

Les Néerlandais seraient plus nombreux que les Français, pourtant réputés pour être des séducteurs nés, à indiquer s’être déjà fait accoster dans un train (28% vs 21%). Sans surprise, ce sont principalement les femmes (28%) qui sont courtisées. Seuls 17% des Européens du sexe masculin disent avoir déjà reçu des avances.18% des Français admettent même s’être déjà prêtés à un jeu de séduction avec un passager. Là encore, les Néerlandais sont plus nombreux à le reconnaître (20%) alors que les Allemands sont plus réservés (4%), tout comme les Belges (14%).Ils sont peu nombreux mais l’anecdote doit être soulignée. 5% des Français et 4% des Néerlandais, Allemands et Belges ont déjà débuté une relation à bord d’un train.Toutefois, ce qui semble être plus fréquent pour les Européens interrogés, c’est de se lier d’amitié avec un autre passager. Un tiers déclare avoir déjà connu une telle situation, dont 35% d’Allemands et 33% de Français. Sur ce critère, les Néerlandais sont moins nombreux (15%).Cette étude a été conduite par l’Ifop pour Thalys auprès d’un échantillon de 4.025 personnes, représentatif des habitants âgés de 18 ans et plus de chacun en France (1.002 personnes), Allemagne (1.001 personnes), Belgique (1.006 personnes) et Pays-Bas (1.016 personnes), du 24 juin au 3 juillet, selon la méthode des quotas.RelaxnewsPhoto : ©CandyBox Images/Shutterstock.comClick Here: Cheap France Rugby Jersey

Hillicon Valley: Scammers target stimulus checks | Amazon workers protest changes to paid time off policy | Commerce tightens export controls on military technologies | Lawmakers aim to combat global censorship


Welcome to Hillicon Valley, The Hill’s newsletter detailing all you need to know about the tech and cyber news from Capitol Hill to Silicon Valley. If you don’t already, be sure to sign up for our newsletter with this LINK.

Welcome! Follow our cyber reporter, Maggie Miller (@magmill95), and tech reporter, Chris Mills Rodrigo (@chrisismills), for more coverage.

STIMULUS SCAMS INCREASE: Stimulus checks to help Americans weather the COVID-19 pandemic are quickly becoming a favorite target of scammers, who see the newly rolled-out funds as an easy way to profit during the ongoing crisis.

ADVERTISEMENT

The Internal Revenue Service (IRS) said Friday that the economic impact payments – up to $1,200 for individuals and $2,400 for married couples, along with $500 per child for those eligible – had reached over 88 million Americans during the past three weeks. 

The agency has set up a website to enable Americans to claim and track their stimulus checks, and will mail or directly deposit the payments. 

But the influx of funds being made available to those hurting during the economic slowdown caused by the pandemic has brought with it a wave of malicious scammers looking to cash in. 

Websites impersonating banks: Many of these involve websites set up to either look like the IRS or banks, with hackers trying to trick individuals into disclosing their financial information. 

IBM is among the cybersecurity and software groups tracking the spike in scams directed at gaining access to these payments, which often involve phishing emails that trick individuals into clicking on links to the fake websites. 

A report released by IBM this week found a 6,000-percent increase in spam emails related to COVID-19 since early March, with many of these emails aimed at stealing the IRS checks. Examples included emails that seemed to be from Wells Fargo or American Express that prompted an individual to input login information for their accounts. 

Ashkan Vila, a threat researcher with IBM X-Force, told The Hill that the efforts to impersonate financial institutions showed “additional effort” by hackers to target the relief funds.

ADVERTISEMENT

“Before the COVID-19 pandemic, we were seeing spam campaigns that didn’t have much of a theme or focus and trying to lure as many people as possible,” Vila said. “Now, the pandemic has opened up a larger opportunity for cybercriminals to capitalize on people’s fears and uncertainty, and their desire for information on COVID-19 as things are rapidly changing.”

Read more about the increasing scams here. 

 

AMAZON WORKERS PROTEST: Amazon workers are protesting the retail giant’s decision to end the unlimited unpaid-time-off program it has provided during the coronavirus outbreak.

The online retail giant announced Friday that starting May 1st, workers not directly affected by COVID-19 whose work requires physical presence — primarily warehouse workers — will either have to come to work or request a leave of absence.

The company also announced it would be extending $2-per-hour hazard pay through May 16.

Difficult choice: Workers say the possibility of losing benefits will force them to choose between protecting their and their family’s health and potentially losing their jobs.

“I’m one of the people that is very anxious about this reduction of unlimited unpaid time off,” Rachel Belz, a worker at an Amazon fulfillment center in New Jersey, said on a call with reporters Monday.

Belz has been staying home since late March out of fear of spreading the disease to high risk individuals she lives with or her son.

“Because what that means is you basically have to choose between your job and getting your family sick,” she added.

Read more about the protests here.

 

IRS MAKES IMPROVEMENTS: The Treasury Department and IRS have announced enhancements to a web tool that people can use to check the status of their coronavirus relief payment.

The enhancements to the “Get My Payment” tool come after many taxpayers experienced challenges in using the application.

ADVERTISEMENT

The Get My Payment tool, launched earlier this month, allows people to look up the status of their payment and submit their direct deposit information to the IRS so that they can receive their payment faster. 

Treasury Secretary Steven MnuchinSteven Terner MnuchinHillicon Valley: Scammers target stimulus checks | Amazon workers protest changes to paid time off policy | Commerce tightens export controls on military technologies | Lawmakers aim to combat global censorship IRS makes enhancements to coronavirus rebate web tool Sanders knocks aid for cruise line while Postal Service flounders MORE has said that millions of people have been successfully able to use the tool. But some taxpayers have expressed frustrations with the tool, reporting that they have had difficulty inputting their information or had received a message from the tool that their payment status was not available. 

A Treasury spokeswoman said that the new enhancements to the app include status updates in cases where payments were sent to closed bank accounts and greater access to the app for people who have filed their 2018 tax returns but not their 2019 tax returns and did not use direct deposit to receive a refund.

The web tool also now allows taxpayers to enter an amount of zero into the app if they neither received a refund nor owed the IRS money when they filed their most recent tax return, the spokeswoman said.

Read more about the updates here. 

 

COMMERCE CRACKS DOWN: The Commerce Department announced Monday that it is tightening export controls on technology that could have military uses, citing countries like China and Russia.

ADVERTISEMENT

“It is important to consider the ramifications of doing business with countries that have histories of diverting goods purchased from U.S. companies for military applications,” Commerce Secretary Wilbur RossWilbur Louis RossHillicon Valley: Scammers target stimulus checks | Amazon workers protest changes to paid time off policy | Commerce tightens export controls on military technologies | Lawmakers aim to combat global censorship Commerce secretary tightens restrictions on military technology exports Trump wants Congress to delay Census deadlines amid pandemic MORE said in a statement.

“Certain entities in China, Russia, and Venezuela have sought to circumvent America’s export controls, and undermine American interests in general, and so we will remain vigilant to ensure U.S. technology does not get into the wrong hands,” he added.

The new controls are aimed at limiting China’s military equipment from obtaining semiconductor production equipment, Reuters reported.

The Commerce Department directed The Hill to the texts of the changes when asked about that report.

The new export controls target technology acquired by the countries deemed national security threats through civilian supply chains.

Read more about the new export controls here. 

 

ADVERTISEMENT

NEW LEGISLATION: A bipartisan group of House lawmakers on Monday introduced legislation intended to expand global internet freedom and cut down on social media and news censorship by governments in countries such as China and Russia. 

The Open Technology Fund Authorization Act would authorize the existing non-profit Open Technology Fund (OTF) as an independent group under the U.S. Agency for Global Media, which also includes media groups such as Voice of America and Radio Free Europe.

The OTF currently works to provide funding for small tech groups to create ways to counter censorship efforts, such as helping to fund efforts to create encryption for WhatsApp. 

The new legislation would require that the OTF research, develop, and maintain technologies meant to promote internet freedom through getting around government censorship efforts, along with creating tools to allow people around the world to access websites that governments have otherwise censored. 

The bill is sponsored by House Foreign Affairs Committee Chairman Eliot EngelEliot Lance EngelHillicon Valley: Scammers target stimulus checks | Amazon workers protest changes to paid time off policy | Commerce tightens export controls on military technologies | Lawmakers aim to combat global censorship Lawmakers introduce legislation to combat global censorship, boost internet freedom House Foreign Affairs Committee launches inquiry into Trump’s halting of WHO funds MORE (D-N.Y.), ranking member Michael McCaulMichael Thomas McCaulHillicon Valley: Scammers target stimulus checks | Amazon workers protest changes to paid time off policy | Commerce tightens export controls on military technologies | Lawmakers aim to combat global censorship Lawmakers introduce legislation to combat global censorship, boost internet freedom Facing unprecedented challenge, State Department brings 61,000 Americans home MORE (R-Texas), and Reps. John Curtis (R-Utah) and Tom MalinowskiThomas (Tom) MalinowskiHillicon Valley: Scammers target stimulus checks | Amazon workers protest changes to paid time off policy | Commerce tightens export controls on military technologies | Lawmakers aim to combat global censorship Lawmakers introduce legislation to combat global censorship, boost internet freedom How the GOP hopes to overcome steep odds in House battle MORE (D-N.J.). 

Engel said in a statement that the legislation would bolster the free press around the world. 

“Our international broadcasting efforts provide unbiased news and information in countries where there is no free press,” Engel said. “The growth of the internet has given us powerful new tools to reach bigger audiences. Our broadcasters tell the truth, which is why so many governments try to silence them along with other independent sources of news.”

Engel added that the OTF “is working on ways around government censorship and restriction of the internet. If a repressive regime builds a wall, the OTF is working to build an even taller ladder.”

Read more about the new bill here. 

 

Lighter click: I think you’re on mute

An op-ed to chew on: People have increased anxiety and depression from COVID-19–telehealth can help

NOTABLE LINKS FROM AROUND THE WEB: 

Europe’s privacy law hasn’t shown its teeth, frustrating advocates (The New York Times / Adam Satariano) 

Big companies dominate video chat. Meet the startups trying to beat them (Protocol / David Pierce) 

Companies’ use of thermal cameras to speed return to work sparks worries about civil liberties (The Washington Post / Drew Harwell) 

Movie and TV piracy sees an ‘unprecedented’ spike during quarantine (Motherboard / Karl Bode) 

Internal EU report on coronavirus disinformation was harsher on China than public release (CyberScoop / Sean Lyngaas) 

Court orders halt to sales of silver product touted as coronavirus cure

A federal court on Wednesday issued an injunction halting the sales of a silver product that has been fraudulently touted as a coronavirus cure.

The U.S. District Court for the District of Utah issued a temporary restraining order against My Doctor Suggests LLC and GP Silver LLC in response to allegations that the companies are promoting and selling various silver products on the unsubstantiated claims that they can treat and prevent COVID-19, the disease caused by the novel coronavirus. The court issued a second order freezing the defendants’ assets. 

“The Department of Justice will take swift action to protect consumers from those who would recklessly exploit this public health crisis by offering phony cure-alls for the treatment and prevention of COVID-19,” Assistant Attorney General Jody Hunt said in a statement. “We work closely with our partners at the Food and Drug Administration and will move quickly to shut down schemes that promote and sell unlawful products during this pandemic.” 

ADVERTISEMENT

A civil complaint brought against the two companies alleges that Gordon Pedersen, who owns the two companies, began selling the products earlier this year on the claims that having silver in the bloodstream will “usher” any coronavirus out of the body and “prevent the disease totally and completely.” 

The website for My Doctor Suggests appeared to be down Wednesday morning, though it was not immediately clear if that was a result of the injunction. A screenshot from the website from Sunday showed it advertising products such as “Silver Gels & Liquids,” “Silver Soaps” and “Silver Lozenges.”

“The FDA will continue to help ensure those who place profits above the public health during the COVID-19 pandemic are stopped,” said Judy McMeekin, associate commissioner for regulatory affairs at the Food and Drug Administration. “We are fully committed to working with the Department of Justice to take appropriate action against those jeopardizing the health of Americans by offering and distributing products with unproven claims to prevent or treat COVID-19.”

Click Here: racing club camiseta